Vente de soutien aux artistes du 3 rue du tournant
Organisée par l’atelier Le Houloc

Dans leurs chambres, sous la douche, en prenant le petit déjeuner, les artistes travaillent. Ils vivent constamment avec leurs recherches, leurs obsessions singulières, avancent  pistes et hypothèses. Depuis le début de la crise du covid-19, qu’ils aient accès à leur espace d’atelier habituel ou qu’ils en inventent d’autres, dans des carnets, sur le sol du salon, sur un coin de table, ils poursuivent leur activité.

Comme chacun en France et ailleurs, les artistes sont confinés. Leur économie repose essentiellement sur les ventes réalisées dans le cadre d’expositions et de visites d’atelier, de bourses allouées par des résidences ; évènements aujourd’hui reportés ou annulés ; ainsi que sur des emplois précaires, compromis par l’épidémie et les rendant inéligibles à toute indemnité. Tandis que loyers et charges continuent de les contraindre, beaucoup se retrouvent en difficulté.

Nous avons créé le Houloc en 2016, désireux de travailler ensemble, de partager recherches et savoirs. Installée dans une ancienne menuiserie d’Aubervilliers, l’association regroupe 17 artistes poursuivant chacun une pratique singulière, allant de la sculpture à la photographie en passant par la peinture, l’écriture, ou encore l’installation et la vidéo. Dans notre atelier, l’espace partagé n’est pas que la conséquence d’une nécessité matérielle. C’est aussi celui dans lequel nous vivons ensemble, échangeant nos idées, opinions, et engagements. L’accès à cet espace étant compromis, nous avons cherché d’autres moyens de nous retrouver pour penser ce qui nous arrive et élaborer ensemble des réponses.

Face à la situation délicate dans laquelle nous nous trouvons, nous avons décidé de mettre en place une vente de soutien dont les bénéfices seront répartis équitablement entre tous les participants, à savoir les membres du Houloc ainsi que les six autres artistes travaillant au 3 rue du tournant. Chaque œuvre, vendue au prix fixe de 300€, contribuera à réduire les charges que nous continuons à payer pour conserver notre lieu de travail. Nous avons voulu proposer des œuvres ; réalisées ou non pendant la période de confinement ; qui constitueront ici une sorte de correspondance. Correspondance entre des personnes éloignées les unes des autres, mais aussi lieu de passage, de rencontres, seuil entre l’intérieur et l’extérieur.


La vente sera ouverte du 24 au 28 avril ; nous espérons que les travaux présentés vous feront voyager et vous donneront envie de nous soutenir.

L’atelier le Houloc